Plantes Vertes – Guides & Conseils d’Entretien – Déco

Asparagus (falcatus, plumosus et sprengeri) – Fiche de culture complète

asparagus (6)

Reconnaissable à ses petites fleurs délicates, son feuillage très fin et ses longues tiges plumeuses, l’asparagus est une plante d’intérieur par excellence, mais qui trouve aussi sa place dans un jardin.

Les fleurs de l’asparagus dégagent un parfum léger, qui donne une atmosphère onirique à n’importe quel endroit…

Bonus : Cette plante se décline en de nombreuses variétés.

Mais comment entretenir et prendre soin de cette merveille de la nature ?

Voici quelques recommandations pour obtenir un asparagus en pleine forme.

Tableau récapitulatif

Taille :Entre 40 et 50cm. Sur un treillage, l’asparagus peut aller jusqu’à un mètre.
Exposition :Le feuillage de l’asparagus ne supporte pas une exposition directe au soleil. Cependant, la plante a besoin d’une source importante de lumière.
Sol :L’asparagus nécessite un sol riche en humus mais léger, tout en étant bien drainé.
Température : L’asparagus résiste à des températures allant jusqu’à -5°C.
Humidité :Modéré. En été, l’asparagus a besoin d’être arrosé deux ou trois fois par semaine. En hiver, une fois par semaine suffit.
Entretien :Très facile.
Dépolluant :L’asparagus dépollue le toluène, le benzène, l’octane, le trichloroethylène (TCE) et l’alpha pinène. 
Pet-friendly :L’asparagus présente une toxicité pour les animaux de compagnie et les jeunes enfants.
Multiplication :Par semis au début du printemps (mars-avril), ou par division de la touffe au printemps.

D’où vient l’asparagus ?

L’asparagus est une plante vivace herbacée grimpante à racines tubéreuses noirâtres originaire des savanes de l’Afrique de l’Est et de l’Afrique australe.

Cultivé sous les latitudes tempérées comme plante d’intérieur, il appartient à la famille des liliacées en classification classique, ou des asparagaceae en classification phylogénétique.

Amusant : Il appartient au même genre que l’asperge comestible.

Caractéristiques de l’asparagus

L’asparagus a des tiges vertes, cylindriques et dressées vers le haut. Ses rameaux sont lisses et très étalées, et ses fleurs blanches ou jaunâtres, solitaires ou géminées. De la grosseur d’un pois, ses baies peuvent contenir plusieurs graines.

La floraison de l’asparagus, qui a lieu au milieu de l’été, est peu visible.

Elle est cependant suivie par une fructification très décorative de baies vertes qui deviennent rouges.

Bien qu’elle supporte des températures basses, la plante est plus à l’aise avec des températures entre 10 et 20°C.

Asparagus (falcatus, plumosus et sprengeri) – Fiche de culture complète

L’asparagus est-il toxique ?

Oui, l’asparagus présente une toxicité, y compris avec les animaux.

Toute la plante est toxique, surtout les baies rouges qu’il faut maintenir hors de la portée des chiens, chats et lapins, mais aussi des jeunes enfants.

Les signes d’intoxication sont généralement des signes digestifs, notamment des vomissements, mais il peut y avoir également des signes cutanés comme une dermatite.

Les signes cutanés disparaissent rapidement, tandis que les signes digestifs nécessitent parfois un traitement médicamenteux.

Comment cultiver l’asparagus ?

On peut cultiver l’asparagus de deux manières : comme plante d’intérieur ou d’extérieur en potées saisonnières.

Planté seul la première année, il se développe bien dans des petits pots de 10 cm de diamètre dans lesquels ses racines sont serrées.

Il peut aussi être planté avec d’autres plantes, notamment des espèces à feuilles larges avec lesquelles il contraste agréablement.

Où placer un asparagus ?

Si vous mettez les pots à l’extérieur, il vaut mieux éviter l’exposition directe au soleil en été. Favorisez un éclairage plus doux avec par exemple un système de lampe LED !

Les espèces adaptées à l’intérieur affectionnent la mi-ombre, car elles ne supportent pas les températures supérieures à 20°C.

Quel sol / terreau privilégier ?

Coté sol, l’asparagus a besoin d’une terre riche en humus et légère, et correctement drainé.

Il convient de mélanger beaucoup de matière organique et de perlite dans le terreau et de veiller à ce que la terre ne soit détrempée. S’assurer que le pot comporte des trous de drainage est aussi un réflexe à adopter.

Un apport d’engrais tous les 15 jours du début du printemps à la fin de l’été est indiqué pour favoriser la croissance. Vous pouvez optez pour de l’engrais liquide qui est une très bonne alternative afin de nourrir efficacement votre plante !

Asparagus (falcatus, plumosus et sprengeri) – Fiche de culture complète

Comment arroser l’asparagus ?

En période de croissance, c’est-à-dire au printemps, en été et en automne, l’asparagus a besoin d’un arrosage régulier.

En hiver, il convient d’espacer un peu les arrosages.

L’astuce, c’est de vaporiser la plante avec de l’eau non calcaire et de placer le pot au-dessus d’un lit de billes d’argile humide. En effet, elle craint les environnements trop secs.

On l’arrose lorsque la partie supérieure de la terre est très sèche, et on ajoute de l’eau jusqu’à ce qu’elle s’écoule par le bas.

Mais la meilleure façon d’arroser l’asparagus est de laisser d’abord le sol sécher partiellement. Cela permet d’éviter que le terreau ne soit pas trop humide.

Cette technique d’arrosage donne une terre mouillée mas pas trop pâteuse autour des racines pivotantes. Et pour protéger la plante de la rudesse de l’hiver, il est conseillé de l’entourer d’un voile.

Quand et comment rempoter l’asparagus ?

On plante ou on rempote l’asparagus de préférence au début du printemps (mars-avril).

Il est à rappeler que, comme pour la grande majorité des plantes d’ornement, le rempotage favorise la croissance de l’asparagus.

On peut procéder de deux manières :

  • soit en rempotant la plante annuellement pendant quatre ou cinq ans, jusqu’à ce qu’elle atteigne sa maturité,
  • soit en la remontant lorsqu’elle en a besoin, c’est-à-dire quand les racines sortent par les trous au fond et quand la plante ne produit plus de frondes.

Comment soigner un asparagus ?

Parce que l’asparagus aime l’humidité, la conduite à tenir est de ne pas le laisser sécher. Nous vous conseillons d’opter pour un humidificateur d’air afin de garder un taux d’humidité ambiant adéquat pour la bonne santé de votre plante !

Si malheureusement cela arrivait,  la plante n’est pas bonne à jeter, car on peur la ranimer :

  1. Pour cela, il suffit de prendre de bons ciseaux et de couper les tiges à ras le terreau.
  2. On trempe ensuite le pot dans un seau d’eau et on imbibe la terre au maximum, en vérifiant qu’aucune bulle ne sorte de la motte.
  3. On laisse ensuite le pot s’égoutter puis on le garde dans une température d’environ 13°C.
  4. De nouvelles poussent apparaîtront, signe que la plante est ranimée.

Les feuilles qui jaunissent ou les feuilles qui tombent doivent être taillées pour contrôler la croissance et enlever la masse inesthétique.

La période indiquée est le printemps. Il est indispensable de porter des gants de protection pour tailler les plantes âgées qui développent des épines sous leur feuillage dense.

Comment tailler un asparagus ?

Pour éviter de le faire fréquemment, il suffit de rabattre assez court les vieilles tiges pour permettre aux nouvelles de pousser.

Au printemps, il est conseillé de faire une taille d’équilibrage des rameaux pour conserver une pousse compacte.

Asparagus (falcatus, plumosus et sprengeri) – Fiche de culture complète

Les maladies et parasites qui attaquent l’asparagus

Les maladies possibles de l’asparagus sont généralement les lâches foliaires et les pourritures du collet, mais on peut également rencontrer le chancre, la rouille et l’anthracnose.

Lorsqu’elle est cultivée correctement, la plante résistante aux attaques des insectes.

Elle peut cependant être la cible des araignées rouges (voir notre guide pour s’en débarrasser).

Une infestation se manifeste par l’apparition de feuilles jaunes ou  de feuilles qui tombent, avec des filaments visibles sur le dessous.

Pour résoudre le problème, il est nécessaire d’augmenter l’humidité en pulvérisant le feuillage plus souvent, et ce dès le début de l’attaque.

Des feuilles tachetées de jaune, le long des nervures, sont le signe d’une attaque de cochenilles, des insectes bruns qui nichent sur les tiges et sous les feuilles et qui affaiblissent la plante.

On peut s’en débarrasser avec un tampon imbibé d’alcool dénaturé ou en vaporisant l’asparagus avec du savon noir diluée dans de l’eau chaude à laquelle on a ajouté de l’huile d’arachide ou de l’alcool à brûler.

L’opération est à renouveler tous huit jours jusqu’à disparition des insectes (voir notre guide pour se débarrasser des cochenilles).

Comment multiplier l’asparagus ?

Par semis 

Multiplier l’asparagus par semis au débit du printemps permet d’obtenir de jeunes plants vigoureux.

Pour cela, on prépare un germoir dans lequel ou mettra du terreau pour les semences sur une couche de drainage. Les graines doivent être disposées régulièrement et recouvertes d’une fine couche de terreau, puis arrosées.

Par division

Multiplier l’asparagus par division de la touffe est plus facile que par semis.

Cependant, il faut s’attendre à ce que les nouvelles plantes obtenus soient plus lentes à croître. On divise la plante en mars-avril, et avec une plante mature en bonne santé, on peut avoir jusqu’à six nouvelles plantes.

Pour faire un bouturage de l’asparagus en terre ou en eau, on prélève un rameau d’environ 10 cm de longueur et on le plante dans un récipient rempli d’eau ou un pot rempli de terreau fin.

Les variétés les plus intéressantes d’asparagus

L’asparagus se décline une soixantaine de  variétés.

La sélection suivante est disponible chez les fleuristes, à vous de choisir en fonction de vos goûts et besoins.

  • Asparagus falcatus ou asparagus en faux se distingue par des grandes feuilles vert foncé dont la forme recourbée évoque une lame de faux. Les tiges sont droites et le feuillage part dans tous les sens. La floraison se produit en été, et la plante peut atteindre jusqu’à un mètre de hauteur en pot.
  • Asparagus plumosus ou asparagus des fleuristes, qui est la variété la plus courante, a un feuillage vert vif et très fin et qui ressemble à un plumage duveteux. La plante mesure 20 à 30 cm à maturité.
  • Asparagus sprengeri, reconnaissable à ses tiges flexibles et son feuillage abondant et tombant, est facile à cultiver comme plante d’appartement. Il peut cependant être installé en pleine terre, en bordure de jardinière ou en suspension. Les amateurs de bouquets peuvent glisser quelques tiges dans leurs créations, car la plante n’a pas son pareil pour apporter de la légèreté.

Des questions à propos de l’asparagus ?

Quelques soient leurs variétés et leurs usages, les soins dont les asparagus ont besoin sont sensiblement les mêmes.

Ces plantes élégantes et faciles à entretenir apportent de la fraîcheur à un intérieur et subliment un jardin. Elles ont également dépolluantes et s’intègrent à presque tous les ensembles végétaux.

N’hésitez pas à nous poser vos questions ou partagez vos bonnes pratiques en matière de culture d’asparagus ! 

Steven
Curieux et passionné de ces êtres vivants qu’on appelle « plante », et qui désigne aussi bien le Séquoia géant des forêts nord américaines, la minuscule lentille d’eau du Brésil, ou l’Aloe Vera posé sur la table de mon salon...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *