Plantes Vertes – Guides & Conseils d’Entretien – Déco

Alocasia (Oreille d’Éléphants) : Fiche de culture complète

Closeup of Alocasia Bambino leaves ,Elephant Ear.Natural background. southeast asian plant, houseplant, large leaf dark green white vein plant, green velvet, heart shaped leaves

Avec leur feuillage gigantesque, certaines variétés d’alocasia vous invite à la création de votre jungle urbaine.

Très décorative et tendance, cette plante apporte une touche de fraîcheur, mais également une atmosphère feutrée et apaisante à votre pièce.

Ambiance exotique assurée !

Tableau récapitulatif

Taille :Jusqu’à 1.5m en pot ; feuilles de 90cm
Exposition :A la lumière, sans soleil direct
Sol :Riche, léger et drainant
Température :18-25°C
Humidité :Forte
Entretien :Arrosage régulier, la terre ne doit jamais être desséchée et dépoussiérage régulier
Dépolluant :Ses grandes feuilles absorbent le bruit et atténuent la réverbération des sons
Pet-friendly :Non, la plante présente une certaine toxicité
Multiplication :Division de la touffe ou plantation des bulbilles

D’où vient l’alocasia ?

L’alocasia est une plante vivace rhizomateuse qui trouve ses origines dans les forêts tropicales d’Asie du sud et d’Asie du sud-est, aux Philippines mais aussi en Australie.

Elle fait partie de la grande famille des aracées qui comprend également les arums, les philodendrons, les colocasias et les anthuriums. On dénombre 79 espèces.

À l’état naturel certaines variétés peuvent atteindre plus de 10 m de haut.

Le genre alocasia a été créé en 1839 par un botaniste écossais, George Don.

Colocasia ou alocasia ?

Ces plantes se ressemblent beaucoup, les grandes différences résident dans la taille des feuilles, celles du colocasia sont plus petites et présentent un point d’attache entre la tige et la feuille, alors que a tige de l’alocasia est attachée en bord de feuille.

Les caractéristiques de la plante alocasia

Les feuilles en forme de lance (lancéolée) sont lisses et pleines. Leur pourtour est joliment dentelé ou cranté.

Certaines variétés telle l’alocasia amazonica (en couverture de cet article) présente un feuillage avec des nervures très marquées qui apporte un contraste graphique intéressant.

L’alocasia zebrina semble être, quant à elle, la plus originale avec ses tiges délicatement zébrées et ses magnifiques feuilles en forme de flèche.

Comment entretenir un alocasia

Vous avez craqué sur une des nombreuses variétés de cette plante que l’on nomme communément oreille d’éléphant ?

A la bonne heure !

Je vous explique ici comment entretenir votre alocasia, afin de le garder longtemps pleinement épanoui.

L’alocasia, plante toxique ou pas ?

Les alocasias de nos intérieurs présentent une forme de toxicité par contact des feuilles et de la sève, mais aussi des racines lors du rempotage.

Donc il peut être judicieux pour les personnes sensibles de porter des gants lors de l’entretien de la plante.

Il faut idéalement la placer hors de portée des jeunes enfants et des animaux domestiques.

Où placer un alocasia ?

L’alocasia est friand de lumière, mais il n’apprécie pas le soleil direct qui le brûle.

Il n’aime pas les sources de chaleur intense tel un poêle ou un radiateur, il est donc nécessaire de le tenir éloignée de ces derniers en hiver, lorsque le chauffage est en fonctionnement. En revanche, une légère source de chaleur peut aider au bon développement de votre plante ! En ce sens, privilégiez une lampe LED de croissance !

L’alocasia n’apprécie pas les courants d’air et une fois qu’il a trouvé sa place, il déteste être déplacé.

Quand arroser l’alocasia ?

L’alocasia a besoin d’un arrosage régulier. Il apprécie les ambiances humides, une hygrométrie de 70 % est idéale, bien que pas toujours aisée à atteindre.

Un lit d’argile régulièrement humidifié est une solution ainsi qu’une vaporisation quotidienne de ses très belles feuilles sur le dessus, et également sur le dessous, avec de l’eau non-calcaire. Il faut veiller à les dépoussiérer régulièrement, afin qu’elles puissent absorber l’eau plus facilement.

Vous pouvez également vaporiser les feuilles de votre plante, ainsi que sa base afin de lui permettre de se vivifier davantage !

Quel engrais utiliser ?

L’apport d’un engrais organique soluble dans l’eau d’arrosage est à réaliser tous les mois entre mai et octobre. Nous vous conseillons d’utiliser de l’engrais pour les plantes d’intérieur ! Celui que nous proposons à l’avantage d’être liquide, cela permets à la plante de profiter pleinement de tous les bienfaits !

Quel substrat (sol) pour l’alocasia ?

Un terreau pour plante d’intérieur, enrichi en matière organique et en fibre de coco ou sphaigne est bien indiqué.

Évitez la terre de votre jardin, trop pauvre pour cette plante gourmande.

Quand faut-il la rempoter ?

Il est conseillé de rempoter votre alocasia au printemps tous les deux ans, ou après l’achat si les racines dépassent du pot.

Si votre alocasia présente des racines très longues, il ne faut pas hésiter à les raccourcir à l’aide d’un sécateur bien tranchant.

Je vous explique comment rempoter un alocasia :

  1. Placez une poignée de billes d’argile au fond du pot pour le côté drainant, puis ajoutez une première couche de terreau léger pour plante d’intérieur.
  2. Positionnez votre plante au centre du pot, puis ajoutez du terreau.
  3. Tassez légèrement puis arrosez.

Placer ensuite votre plante dans un endroit qui vous permettra de profiter de son port élégant, un emplacement qui la mettra en valeur.

Si vous ne savez pas vers quels type de pot vous tourner, nous vous en conseillons ces modèles :

Ces pots ont de nombreuses qualités telles qu’un arrosage automatique ainsi qu’un système de drainage et de soucoupe.

Les maladies et les autres soucis de l’alocasia

Les alocasias peuvent subir l’attaque d’insectes lorsque l’atmosphère de la pièce est trop sèche : araignées rouges et cochenilles…

Pensez à créer une ambiance humide autour de votre plante.

Ses feuilles brunissent

Les tâches brunes peuvent dénoter une exposition au soleil direct.

Changez votre plante de place et tout devrait s’arranger.

Ses feuilles sèchent

Si le pourtour des feuilles s’assèche, c’est que votre alocasia manque d’eau ou encore que l’eau d’arrosage utilisée est trop calcaire.

Ses feuilles jaunissent

Si votre alocasia a les feuilles qui jaunissent, il est peut-être trop arrosé.

Il faut également savoir que le jaunissement d’une feuille peut être normal : lorsqu’une nouvelle pousse apparaît, la plus ancienne feuille commence à flétrir et à jaunir, il faut alors la couper. C’est un processus tout à fait naturel !

Ses feuilles tombent

Quand votre alocasia a les feuilles qui tombent cela peut signifier que de nouvelles poussent sont apparues, je vous invite à vérifier.

Aussi, si vous sentez que votre plante se fatigue, n’hésitez pas à utiliser des tuteurs pour plantes d’intérieures afin d’apporter à votre végétation, un support solide sur lequel elle pourra se reposer.

Ses feuilles gouttent

Parfois, vous constaterez que votre alocasia a les feuilles qui gouttent !

C’est simplement que vous l’avez trop arrosé.

L’excédent d’eau ressort par la pointe de son feuillage. C’est un système d’autorégulation.

Comment bouturer / diviser un alocasia ?

Vous appréciez cette magnifique plante, et vous aimeriez en avoir plusieurs, rien de plus simple !

Division

Si votre alocasia a pris trop d’ampleur, il est possible de diviser sa motte au printemps.

Il suffit de la couper délicatement en deux, puis de rempoter les deux parties ainsi obtenues dans des pots différents.

Repiquage

Avant de procéder au rempotage de votre plante, regardez attentivement ses racines, des bulbilles peuvent en effet apparaître à proximité de la tige, à la naissance des racines.

Si vous en apercevez une, détachez-la délicatement, il ne vous reste plus qu’à la mettre dans un petit pot et à la regarder s’épanouir.

Les plus belles variétés d’alocasia

L’espèce alocasia présente de nombreuses très belles plantes :

  • alocasia zebrina : sa tige délicatement zébrée ajoute une touche d’originalité à votre intérieur,
  • alocasia amazonica polly : son feuillage nervuré de vert argenté est du plus bel effet,
  • alocasia macrorrhiza : ses feuilles peuvent atteindre jusqu’à 1m de long, c’est stupéfiant !
  • alocasia macrorrhizos : ses tubercules sont consommées bien cuites par les Calédoniens,
  • alocasia odora : sa floraison est parfumée,
  • alocasia cucullata : feuillage verdoyant et lumineux,
  • alocasia calidora : élégance et croissance rapide pour cette variété au délicat feuillage vert foncé veiné de vert clair,
  • alocasia stingray : ses feuilles sont très originales : elles sont en forme de raie,
  • alocasia sanderiana : c’est la plante idéale pour un aquaterrarium,
  • alocasia lauterbachiana : son feuillage vert et rouge sombre, de forme étroite la rend unique.

… à vous de choisir !

Alocasia (Oreille d’Éléphants) : Fiche de culture complète

Où acheter votre plant d’alocasia ?

Votre fleuriste a sans nul doute de magnifiques spécimens.

Vous trouverez également de nombreuses variétés dans votre jardinerie ou même sur internet.

Vous savez désormais comment réussir l’entretien de votre alocasia

Si comme moi, vous êtes un fervent admirateur de cette exotique plante d’intérieur qu’est l’alocasia, faites-moi part de vos astuces de culture, et également de vos interrogations.

Steven
Curieux et passionné de ces êtres vivants qu’on appelle « plante », et qui désigne aussi bien le Séquoia géant des forêts nord américaines, la minuscule lentille d’eau du Brésil, ou l’Aloe Vera posé sur la table de mon salon...

Comments(7)

  1. Avatar

    Martine

    Bonjour

    Mon alocasia pousse bien il fait régulièrement de nouvelles feuilles
    Je l’arrose une fois par semaine avec de l’eau de pluie et je vaporise ses feuilles . Il est placé devant une baie vitrée avec store vénitien donc pas de soleil direct. mais depuis quelque temps le contour des feuilles même les plus jeunes deviennent marron et sèches . J’ai l’impression d’en prendre soin et suis désolée de ne pas savoir que faire

    1. Steven

      Steven

      La réponse varie en fonction de la variété de l’alacosia, du type de terreau, mais également de l’orientation (et de votre localisation géographique).

      Difficile de donner un conseil sans avoir toutes ces infos.

      Potentiellement : pas assez de soleil, pas assez d’arrosages ou trop d’arrosages (surtout en hiver).

  2. Avatar

    Mélissa

    Bonjour,
    J’ai acheté il y a 15 jours une alocasia a feuille oreilles d’éléphants.
    Je viens de m’apercevoir qu’au revers de certaines feuilles il y a a des ronds blancs/ transparents comme ci a cet endroit là photo synthèse ne se faisait plus. Il n’y a aucun volume, aucune boursouflures, c’est vraiment lisse.
    Je ne vois aucune bêtes ni aucun dépôts noirs, même minuscules, j’ai vraiment scruté.
    Par contre on peut y voir des anciennes traces « gluantes », et au revers de certaines feuilles des traces argentés.
    Lorsqu’elle est arrivée chez moi, je les direct donné la douche mais pas isolée. Et elle est côté a côté d’un yuka et d’une monstera.
    J’ai bien-sûr pensé à des trips ou a un attaque fongique, mais je ne trouve vraiment rien.
    Que faut il que je fasse? Je traite? Comment?
    Dois-je faire un traitement de prévention pour ma monstera et mon yuka.
    Dans le même temps, cela fait une semaine que le bout des feuilles de ma monstera noircissent, alors que ça fait 4 ans qu’il n’y a aucun souci, peut être est-ce lié.

    1. Steven

      Steven

      Bonjour Mélissa,

      Quand tu parles de « ronds blancs », ce sont bien des sortes de toutes petites tâches blanches, qui ont tendance à grandir ?
      Si oui, c’est généralement lié à l’arrosage (trop ou pas assez).

      En « ronds blancs », on a également parfois des tâches de calcaire, que la plante rejette.
      Si c’est ça : aucune inquiétude à avoir, c’est normal.

      Je mets de côté les soucis de parasites, puisque tu sembles me dire que ça n’est pas ça.

      J’aurai tendance à modifier l’arrosage et à changer de place à la plante en attendant d’y voir plus clair (et de savoir si ce changement de place, et donc d’exposition a un impact).

  3. Avatar

    Amandine

    Bonjour, tout d’abord merci pour votre article. Je me permets de vous écrire pour avoir qq conseils. Je viens de rempoter mon alocasia zebrina car plusieurs moucherons étaient présents. C’est une première expérience de rempotage ! C’est une première fois que je la rempote ! Je pense que c’est lié à mon arrosage. Que pensez vous des oyas ? Lors du rempotage, j’ai récupérer 3 bulbilles. Pensez vous que je puisse les mettre en terre ? Cordialement. Amandine

    1. Steven

      Steven

      Félicitations : il faut une première fois à tout ! 😉

      Les oyas sont très pratiques pour fournir de l’eau aux plantes sur la durée, sans « à-coups » (sous entendu, plein d’eau un jour… et plus rien pendant plusieurs jours).
      J’ai d’ailleurs fait un article à ce sujet.

      Pour les bulbilles, absolument, vous pouvez les rempoter. Il vous suffit de les détacher très délicatement et de les mettre en terre, dans un mélange assez drainant… et idéalement le tout « au chaud ».

  4. Avatar

    Clothilde

    Bonjour ! J’ai mon Alocasia depuis 3 ans maintenant , il allait très bien avec une dizaine de tiges. Entre temps j’ai déménagé en novembre dernier, et depuis elle a perdu toutes ses tiges une a une … je la pensais morte et au final à la dernière tige elle a fait une pousse ! Ma question est la suivante : j’ai une tige du coup assez récente (environ 1 semaine et j’ai l’impression que sa feuille verte est assez pale et flétrie ) qui sort d’une autre tige a la feuille jaune qui tombe mais pas complètement flétrie non plus, sa tige est lisse … dois-je couper la tige à la feuille jaune ? Pour laisser la nouvelle pousser tranquillement ?
    J’ai peur qu’en la coupant la nouvelle tige qui sort de l’ancienne meurt également … merci par avance pour votre conseil ☺️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *