Plantes Vertes – Guides & Conseils d’Entretien – Déco

Quand, comment et pourquoi (bien) rempoter une plante verte ?

rempotage-plante-verte

Les plantes d’intérieur vivent dans un substrat très limité en volume, contrairement à leurs conditions de vie dans leur habitat naturel.

Afin de renouveler les nutriments présents sur le sol et de respecter la croissance des végétaux, il est nécessaire de les rempoter régulièrement.

Dans cet article, nous allons répondre à trois questions essentielles pour tout amateur de plantes vertes : pourquoi, quand et comment rempoter une plante verte ?

C’est parti !

Pourquoi rempoter une plante d’intérieur ?

Une plante peut nécessiter un rempotage pour plusieurs raisons.

Le substrat est épuisé

Oui, le substrat s’épuise au bout d’un certain temps !

Vous possédez votre plante depuis une ou plusieurs années, celle-ci a beaucoup poussé. Les racines puisent les minéraux et les nutriments du terreau.

Malgré les arrosages et les apports d’engrais réguliers que vous avez pu faire, vous sentez que votre plante faiblit, avec une croissance fortement ralentie. Il est alors temps de la rempoter.

Le substrat est inadapté

Lors d’un achat ou suite à un problème de culture, vous constatez que le substrat de votre plante ne lui convient pas.

Pas assez drainant, trop compact ou matériaux inadaptés, et votre plante en subit les conséquences : affaissement, pourriture, chute des feuilles…

Pour éviter cela, il faut changer le substrat, et cela passe par un rempotage !

Le pot est cassé

Vous ou votre entourage avez commis une maladresse ?

Votre plante se retrouve par terre, le pot cassé en plusieurs morceaux.

C’est l’occasion de la rempoter avec du substrat neuf et un nouveau pot.

Quand rempoter une plante verte ?

Le rempotage doit être effectué à une période précise de l’année et en fonction de certaines situations.

Le printemps est là

Nous sommes début mars, les journées s’allongent et les plantes sortent de leur dormance hivernale. La croissance reprend, c’est le bon moment pour rempoter !

Cette opération est souvent nécessaire tous les ans pour les petites plantes, tous les deux ou trois ans pour celles de taille moyenne, plus rarement voire pas du tout pour les plus gros spécimens.

Les racines débordent du pot

Une plante d’intérieur ne se développe pas seulement au niveau de ses tiges et de ses feuilles.

Avec le temps, son système racinaire grandit, se ramifie.

Au bout de quelques années, les racines finissent par envahir tout le pot : elles ressortent alors par les trous d’évacuation de l’eau.

Au dépotage, vous découvrez une motte bien ferme, constituée majoritairement de racines avec un peu d’ancien substrat.

Là encore, le rempotage est de rigueur !

Une nouvelle plante arrive à la maison

De passage dans une jardinerie, vous n’avez pas résisté aux charmes d’un beau calathea. Lors d’une soirée, vos amis vous ont offert un joli schefflera…

Pour une plante que l’on vient d’acheter ou que l’on a reçue en cadeau, il est important de contrôler rapidement l’état du substrat.

Dans la plupart des cas, celui-ci n’est pas adapté ou de mauvaise qualité. Parfois, c’est le pot qui est également trop petit.

Inutile d’attendre le printemps suivant, un rempotage immédiat s’impose ici.

Quand, comment et pourquoi (bien) rempoter une plante verte ?

Comment bien rempoter votre plante ?

Afin d’effectuer un rempotage efficace, nous vous conseillons de suivre plusieurs étapes.

Voici comment rempoter votre plante verte pas à pas.

Préparer le nouveau pot

Celui-ci doit avoir un diamètre légèrement plus grand que l’ancien, afin de permettre à la plante de se développer davantage.

Cela n’est par contre pas nécessaire pour les spécimens âgés et de grande taille (pot de plus d’un mètre de diamètre).

Choisissez un pot percé en dessous, de préférence en terre cuite.

Dans le fond, déposez une couche de drainage constitué de cailloux, puis une deuxième couche constituée de billes d’argiles. Cela permet à l’eau de s’évacuer facilement et de ne pas se retrouver avec un substrat détrempé.

Ajoutez ensuite une bonne poignée de substrat adapté à votre plante pour tapisser la couche drainante.

Dépoter la plante

Sortez délicatement votre plante à rempoter de son ancien pot.

Il est possible que certaines racines aient poussé sur les parois internes du pot.

Avec l’aide de vos doigts ou d’une griffe, aérez la motte pour démêler les racines et leur permettre d’être bien réparties dans le nouveau substrat.

Les racines trop longues ou en mauvais état peuvent être coupées.

Terminer le rempotage

Placez votre plante dans son nouveau pot, bien centrée et à la verticale.

Ajoutez le nouveau substrat autour de la plante et remplissez le pot en laissant quelques centimètres vides sur le haut.

Tassez le substrat, votre plante est rempotée !

Comment faire avec les plantes de grande taille ?

Rempoter une grande plante peut s’avérer très compliqué !

En général, pour les grands sujets, il vaut mieux réaliser un surfaçage plutôt qu’un rempotage.

Le surfaçage consiste à remplacer une partie du vieux terreau sans dépoter la plante. Le but est d’enlever un maximum d’ancien substrat sans abîmer les parties souterraines du végétal. Vous pouvez alors remettre du substrat neuf, et arroser votre plante.

Tout comme le rempotage, il est préférable d’effectuer le surfaçage au printemps.

Faut-il arroser une plante après un rempotage ?

Oui, toujours !

Le nouveau terreau est généralement sec ou peu humide, et votre plante subit un stress notoire en étant dépotée.

Un bon arrosage permet d’hydrater correctement le terreau neuf.

Parallèlement, cela aide votre plante à supporter le rempotage et à s’enraciner plus rapidement dans le nouveau terreau.

Choisir le bon substrat

Chaque plante nécessite un substrat particulier, correspond plus ou moins au sol de son milieu naturel.

Ainsi, pour que le rempotage soit efficace, il faut veiller à choisir un substrat adapté.

Par exemple, un spathiphyllum se contente d’un terreau de rempotage classique tandis qu’une orchidée phalaenopsis a besoin d’un substrat à base d’écorces pour se développer.

Voilà tout ce que vous devez savoir sur le rempotage !

N’hésitez pas à laisser vos questions et vos remarques dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *