Plantes Vertes – Guides & Conseils d’Entretien – Déco

Quel terreau choisir pour votre plante verte ? Le guide complet

Vous le savez certainement, les plantes ont besoin de lumière, d’eau et d’éléments nutritifs pour se développer et s’épanouir.

Sans oublier le substrat !

Sachez que la qualité de ce dernier est déterminante dans le maintien de la vitalité de vos plantes d’intérieur.

Toutefois, il n’est pas forcément évident de faire son choix parmi les nombreux types de terreaux disponibles dans le commerce.

Alors, quel terreau choisir pour votre plante verte ?

Suivez le guide, nous vous présentons les principales caractéristiques et les spécificités des substrats pour végétaux.

Les caractéristiques d’un terreau pour plantes vertes

Le terreau, appelé également substrat, est la matière solide dans laquelle poussent les plantes.

C’est dans le substrat que se développe la partie souterraine des végétaux : racines, tiges souterraines, tubercules, bulbes…

C’est dans le terreau que les plantes puisent l’eau, les minéraux et les nutriments dont elles ont besoin pour leur croissance et leur santé.

Quelle est la composition du terreau ?

Le substrat est composé de différentes matières.

On y trouve des substances organiques, issues de la décomposition d’anciens végétaux et d’animaux. Il s’agit dans la partie riche et nourricière du substrat, composée essentiellement de nutriments.

Le reste du substrat contient des matières minérales : sable, limons, petits cailloux…

Cette partie pauvre du substrat est d’une grande importance pour le développement des végétaux : elle permet de drainer l’eau et d’apporter aux racines l’air et l’humidité dont elles ont besoin.

À chaque plante son substrat !

Vous comprenez que chaque type de plante a des besoins spécifiques en termes de substrat, selon leur nature et leur environnement d’origine.

Par exemple, certaines plantes ont besoin d’un sol riche mais drainant, tandis que d’autres exigent un substrat acide et pauvre.

C’est que nous allons voir avec les différents terreaux existants.

Les différents terreaux pour plantes vertes

Vous avez sans doute remarqué, en flânant dans les jardineries, qu’il existe une multitude de substrats pour plantes vertes.

Vous venez d’acheter de nouvelles plantes ? Il va falloir effectuer un rempotage pour leur permettre de se développer dans de bonnes conditions.

Pour cela, il vous faut un terreau adapté pour chaque type de plante.

Le terreau universel

Il s’agit du substrat le plus courant, qui peut être utilisé avec de nombreux types de plantes.

Riche en matière organique et en engrais, il peut être utilisé comme terreau de rempotage pour plantes d’intérieur peu exigeantes : spathiphyllum, philodendron, plantes à fleurs d’intérieur

Ce substrat pour plantes vertes et fleuries assure un drainage correct tout en maintenant l’eau nécessaire aux végétaux.

Pour améliorer le drainage, lors du rempotage de vos plantes d’intérieur, vous pouvez déposer des billes d’argile au fond du pot avant d’ajouter le terreau.

Le substrat pour orchidées

Saviez-vous que les orchidées épiphytes telles que les phalaenopsis ne vivent pas dans la terre ?

Dans leur habitat naturel, ces plantes à fleurs se développent sur l’écorce des arbres.

Pour les cultiver à la maison, il ne leur faut donc pas de terreau mais un substrat spécifique surtout constitué d’écorces de pin.

Pour assurer un bon drainage et alléger le substrat, vous pouvez également y trouver de la perlite, une roche volcanique poreuse.

Autre solution : vous pouvez rempoter vos orchidées dans un mélange d’écorces et de sphaigne.

C’est une mousse légère idéale pour la culture des plantes épiphytes, car elle retient l’air et permet une meilleure oxygénation des racines.

Pour les orchidées terrestres, un terreau universel convient très bien à leur rempotage.

Le terreau spécifique aux cactées et aux succulentes

Ces végétaux originaires des régions chaudes et arides du globe sont connus pour leur capacité à stocker l’eau.

Elles vivent généralement dans un sol pauvre, à dominante minérale.

C’est pourquoi les cactus et les plantes succulentes ont besoin d’un substrat constitué d’au moins un tiers de matière minérale (cailloux, sable, perlite), le reste étant du terreau.

Le mélange doit être très drainant afin d’éviter tout risque de pourriture.

Il existe une exception au sein de cette catégorie : les cactées épiphytes ! De la même manière que certaines espèces d’orchidées, les cactus épiphytes vivent normalement accrochés aux arbres et ont besoin de plus d’eau. Un terreau universel allégé avec de la perlite ou de la vermiculite leur convient parfaitement.

Quel terreau choisir pour votre plante verte ? Le guide complet

Le terreau pour bonsaïs

Les bonsaïs, vous connaissez ? Ces petits arbres que l’on cultive comme des plantes d’intérieur !

Ils demandent généralement beaucoup d’attention, notamment en matière d’arrosage.

Afin de les conserver durablement, l’utilisation d’un substrat pour bonsaïs est nécessaire.

Ce dernier doit être à la fois nutritif, léger et aéré. Le terreau pour bonsaï est donc principalement constitué :

  • de matières organiques ;
  • de minéraux (sable horticole, gravier) pour drainer l’eau et aérer le mélange ;
  • d’éléments qui retiennent l’eau et facilitent son assimilation, comme l’argile.

Le substrat pour plantes carnivores

Ces plantes peu communes nécessitent un substrat bien particulier.

Elles se plaisent en effet dans des sols plutôt pauvres, à tendance acide. Dans la nature, les plantes carnivores poussent souvent dans les tourbières et dans les marais pauvres en substances organiques.

Elles complètent ainsi leur alimentation en piégeant des insectes !

Le substrat idéal pour plantes carnivores se compose :

  • de tourbe, un mélange de végétaux en décomposition ;
  • de sphaigne, ou sphagnum ;
  • de minéraux légers et drainants, comme la perlite ou la pouzzolane.

Les autres terreaux spécifiques

La terre de bruyère est un substrat acide, composé surtout de végétaux en décomposition. Elle convient à toutes les plantes de “terre de bruyère” : azalées, rhododendrons, pieris…

Le terreau horticole est un substrat adapté à la culture des plantes vivaces, des arbustes et des arbres en pot. Il est équilibré en matières organiques et minérales.

Le terreau de rempotage fibreux est constitué de fibres de coco ou de bois, d’écorces et d’autres éléments que l’on retrouve dans les terreaux de rempotage. Il est essentiellement utilisé pour rempoter les plantes à fleurs annuelles que l’on ne conserve pas après la floraison.

Le terreau pour agrumes est très riche en engrais et en matières organiques. Comme son nom l’indique, il est utilisé pour cultiver les agrumes et les autres plantes qui vivent habituellement sur le pourtour méditerranéen.

Quel terreau choisir pour votre plante verte ? Le guide complet

Le substrat à préparer soi-même, est-ce une bonne idée ?

La réponse est oui !

Vous pouvez tout à fait préparer votre terreau vous-même, en sélectionnant les matières naturelles et minérales adaptées à la culture de vos plantes.

  • Matières organiques : terreau de feuilles, terreau universel, terre de jardin, écorces, fibres de coco, sphaigne, tourbe…
  • Matières minérales : sable horticole, gravier, perlite, pouzzolane, vermiculite, argile…

Pour obtenir un terreau type universel, l’idéal est d’équilibrer l’apport en matières organiques et minérales. Si vous souhaitez fabriquer un terreau spécifique, vous devez adapter les quantités et choisir les éléments appropriés.

Par exemple, pour un terreau fait maison pour cactées, vous pouvez mélanger un tiers de minéraux (sable horticole, gravier), avec deux tiers de terreau de rempotage classique.

Vous avez d’autres idées pour préparer du terreau à la maison ?

N’hésitez pas à nous laisser un commentaire juste sous l’article !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *